#2422

A force de tourner des souvenirs dans sa tête, on pourrait croire qu’ils s’arrondissent, comme les cailloux dans une rivière, mais non, certaines aspérités demeurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *