#2661

Eh bien, je vais bouger. Affirmation qui peut sembler anodine, sauf à considérer que depuis 4 années et quelques que j’ai installé mes pénates à Bordeaux j’ai fait en sorte d’assez peu voyager, satisfait que j’étais de la douceur aquitaine. Mais voilà, cette année justement, circonstances, salons et subventions conspirent ensemble pour me propulser par monts et par vaux, en une séquence de pointillés qui débute mardi et va me voir tout au long des mois aller à Harrogate, à Londres, à Paris, à Rennes, à Lyon, à Toulouse, en Écosse, à Chester… Oh, je ne vais plus tenir en place, sapristi.

Partage
RSS
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *