#4037

Tandis que mon vaillant apprenti emplissait mon bureau de petits tas de feuilles et de post-it, en plein tri des archives Wagner, pour ma part je me suis plongé hier dans mes propres archives. J’ai enfin remis la main sur un carnet que je craignais disparu, contenant une grande tranche du court roman en cours de collage / écriture depuis des notes éparses et variées. Très curieux de redécouvrir ce fragment longtemps perdu, dont j’avais partiellement oublié la teneur : se déchiffrer soi-même, se retrouver et se reconstruire. Comme si mon moi passé me dictait la suite. Gros travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.