#2685

Dans ma tête, je suis encore sur les routes des Highlands. C’est le bonheur des beaux voyages, cette provision d’images qui m’habite encore longuement après le retour, et je resongeais hier soir à ce moment dans la voiture où, à l’avant, les garçons parlaient de Twin Peaks et des X-Files et où je saisi au vol, de derrière la vitre, ce fugitif aperçu de la forêt de pins que nous traversions alors, dans une brume qui tombait par voiles gris…

#2660

Il y a des images qui vous marquent. Et je sais que quantité de gags de Gaston, par André Franquin, sont pour moi des marqueurs visuels, des souvenirs forts, profondément liés à mon enfance, au point que j’ai toujours eu l’impression que, quelque part, Gaston et Franquin faisaient partie de ma famille. Je possède d’ailleurs toujours (en fichu état) le 5e Gaston à l’italienne, acheté par mon grand-père et marqué au crayon du prix de 4 francs 50.