#1958

Revu « Judex » et « Nuits rouge » de Franju, a la fois drôles, poétiques, dérisoires, terriblement médiocres (incohérences de scénario, indigence des acteurs) et plastiquement superbes. C’est du « pulp » sur écran: délicieux.

3 réflexions sur « #1958 »

Répondre à André Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.