#121

Non-fiction: lu, il y a déjà quelques semaines mais j’avais oublié d’en parler, Naissance de la police privée (Détectives et agences de recherches en France, 1832-1942), par Dominique Kalifa (Plon, 2000).

Le sous-titre dit tout… Depuis le fameux Vidocq jusqu’à l’aube de la Deuxième guerre mondiale, ce bouquin à la fois passionnant & amusant (à mon goût!) explore, documente et commente l’histoire d’une profession plutôt bizarre et finalement méconnue — où la fiction empiète constamment sur la réalité, les privés (réels) usant et abusant de la réputation flatteuse que leur métier a acquis en littérature ou au cinéma… Pseudos extravagants, mentors fictifs, réputations largement aidées par la « réclame », romans ou « mémoires » aidant à leur notoriété… Tous les moyens semblaient bon pour faire passer les détectives privés pour des héros de fiction policière…

J’ai lu cet essai pour un travail que je fais (des nouvelles policières), mais avec grand plaisir. Un sacré boulot de défrichage d’un domaine assez obscur, somme toute.

Maintenant, toujours en « non-fiction », j’avance tranquillement dans L’architecture du XXe siècle, par Peter Gössel & Gabriele Leuthäuser (chez Taschen). Un magnifique pavé, pas cher puisque chez Taschen, à jour puisque complété récemment pour boucler le siècle — et absolument fascinant, pour l’amateur d’architecture que je suis. Tout le siècle se déroule pas à pas, avec de très nombreuses photos, des plans, des tas d’explications… C’est génial, j’ai l’impression de tout comprendre! I like that! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *