#266

Vu hier soir Play Time de Jacques Tati.

Revu, plutôt. Fut un temps (bien lointain) où la deuxième chaîne nous passait un Tati tous les étés… Je les ai donc tous vu & revus quatre ou cinq fois (Parade excepté — et Mon Oncle, que j’ai en cassette).

Mais je ne me souvenais plus vraiment à quel point ce film est drôle! Fou-rires & sourires, à cadence soutenue. Hallucinant, une telle virtuosité semble presque hors du monde.

Quant à cette modernité, ma foi, elle n’est pas si…. démodée que ça. Étonnament encore d’actualité, dirai-je même.

Et comment ne pas craquer, lorsqu’on est comme moi un « fou de villes », devant le portrait à la fois léger & profond d’une bien belle nuit blanche en ville… Tati fut-il une des influences décisives qui firent de moi le « flâneur urbain » que je suis devenu? Peut-être. Sans doute.

Peu importe: du bonheur. Et sur grand écran, en plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *