#411

La lente flèche de la beauté.

« Le genre de beauté le plus noble est celui qui ne ravit pas d’un seul coup, qui ne livre pas d’assauts orageux et grisants (ce genre-là provoque facilement le dégoût), mais qui lentement s’insinue, qu’on emporte avec soi presque à son insu et qu’un jour, en rêve, on redécouvre, mais qui enfin, après nous avoir longtemps tenu modestement au coeur, prend de nous possession complète, remplit nos yeux de larmes, notre coeur de désir. — Que désirons-nous donc à l’aspect de la beauté? C’est d’être beaux: nous nous figurons que beaucoup de bonheur y est attaché — mais c’est une erreur. »

(Nietzsche, « Humain, trop humain »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *