#427

Deux nouvelles terminées cette semaine. La vie devrait être tout le temps ainsi: les journées comme autant de longues plages tranquilles durant lesquelles écrire, sans autre contrainte. Avec au-dehors la vague rumeur du trafic automobile, le tintement de l’alarme d’un véhicule de la voirie, les trilles d’un merle & enfin les tambours légers de la pluie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *