#563

Instant lucide

Sur l’avenue longue & déserte, le jour neuf perle, indécis, ignoré des vivants qui sont encore endormis ou ne font acte de présence que derrière quelques fenêtres. Ces vitres éveillées découpent des rectangles de lumière dorée sur la ruguosité grisâtre des façades. Une heure neutre entre jour & nuit, nacrée de lassitude.

Un ancien porche de garage, sous lequel fait le gros dos la porte en bois sombre, griffé, fané. Je me fige: au ras du trottoir vient de filer une minuscule forme rousse. Et la voilà, petit cul coincé sous la porte trop basse & qui pédale & qui pédale, ses menues pattes blondes poussent & forcent, la queue rose s’affole — ouf! ça y est, la souris disparaît sous le vantail massif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *