#572

Je fantasme gentiment (?): je me dis que l’idéal serait de trouver à faire traduire en anglais mon cycle de nouvelles polar/SF, afin de les publier outre-Atlantique ou outre-Manche, car j’ai dans l’idée que ce style d’uchronies bizarres pourrait y plaire… (précision utile: en France je n’ai pas encore essayé de les placer)

C’est Mélanie Fazi et Léa Silhol, en ce moment, qui se font traduire et publier en anglais. Chouette, ça. Mais encore faut-il trouver quelqu’un qui sache le faire et accepte d’ainsi travailler en n’étant payé qu’au résultat: sur la vente d’un texte ainsi traduit. Le révérend-père Dunyach, lui, étant plein de thunes, avait payé cash ses traductions. C’est sot: je suis certain qu’il y a quelques auteurs de par chez nous qui chacun avec sa « patte » pourraient s’épanouir sur le marché de langue anglaise — Day, Bellagamba, le Calvo et le Colin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *