#746

Grogne. Mal dormi: mal au ventre, grosse fièvre. On est tout le temps trahi par son corps. Et fichue ville, la neige n’y tient pas. Ce matin, le manteau blanc était pourtant très épais.

Aujourd’hui je bosse (enfin) sur le texte de mon intervention au colloque de Nice, la semaine prochaine. Serait temps. Mais j’avoue que je ne me sentais guère inspiré: un peu las d’écrire sur la fantasy. Mais si, soyez pas si surpris. Les articles généralistes, j’en ai peu soupé, je dois avouer — même si je m’amuse toujours autant à rédiger des articles spécifique. Enfin, je pense avoir trouvé une manière originale d’envisager l’usage que la fantasy fait de l’histoire. Deux modes d’approche, reflétant les tentations contraires à l’oeuvre dans le genre: creuser le réel ou s’en évader.

1 réflexion sur « #746 »

  1. nouvel essai de commentaire, l’original devait avoir lieu ici, le premier désir de « répondre »
    le colloque de nice… un gars est passé à la fnac avec des affiches, il voulait savoir s’il pouvait les mettre en vue, je l’ai dirigé vers le service concerné (marrant quand même que ce soit sur moi qu’il soit tombé, les coïncidences, toujours…), lui ai demandé un flyer
    margaret atwood?
    je suis allé vérifier le programme, ton nom, samedi, le même jour, margaret atwood, dans l’après-midi, « la servance écarlate », réédition chez laffont depuis peu, moi je travaille bien entendu, samedi, jusqu’à 17h. -la vie est quand même injuste
    amicalement,
    lh.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *