#816

Lu le nouvel Harry Potter, bien sûr — en trois jours. Amusante et plaisante, cette coutume récente qui consiste à avoir « son » Harry Potter tous les étés… Dommage, le prochain sera le dernier. Bon, pas de changements: toujours aussi sympathique, amusant, et plutôt mieux fichu que le précédent (qui comportait une grosse erreur de logique interne). Même si j’imagine que plus d’un seront un peu surpris par le fait que l’action véritable (au sens course-poursuite et diverses violences) ne débute que vers la page 510 d’un livre qui en comporte 600: beau culot de la dame!

Etonnant parallèle à établir entre J.K. Rowling et… Greg Egan. Si, si: la potion portant chance fonctionne en fait exactement selon le principe de l’effondrement des probabilités dans le premier roman d’Egan (Isolation). De la magie quantique!

6 réflexions sur « #816 »

  1. Y se passe PLEIN de hcoes, mais aps de ‘laction « pure », pas des personnages qui courent aprtout, des monstres, etc comme vers la fin, non: la vie d’Hogswart, els mystères, els inquiétudes, els interractions, tout ça… c’est bien plus subtil et sympa, selon moi!

  2. Il se passe plein de choses, en effet. Harry revêt moulte fois sa cape d’invisibilité et surprend des conversations ou situations inquiétantes. Il en fait part à Ron +Hermione et/ou aux enseignants (sympas) de Poudlard, pour se voir toujours répondre qqch genre « mais non Harry tu te fais des idées », et à la fin il s’avère qu’on aurait dû écouter/croire Harry. Bref, pareil que dans les tomes précédents, en gros, délayés sur 500 pages, épicé de qq relations sentimentales nunuches et autres péripéties secondaires.
    M’enfin ça reste sympa à lire pendant les vacances. 😉

  3. Rowling a surtout réussi l’exploit de faire s’effonder les probabilités quantiques que l’humanité se dote un jour d’une conscience propre.

    Et j’aime les appréciations toutes relatives des fans (« qui comportait une grosse erreur de logique interne ») sachant qu’il y a, à peu de choses près, une vingtaine d’erreurs de logique interne dans chaque tome.
    Intéressante réduction de la perception de l’obversateur (de la magie quantique là encore assurèment…).

    A.K.

Répondre à GG Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *