#1017

Week-end culturo-mondain. Vendredi soir, c’était la « flocons party », la petite fête organisée dans un bar des pentes de la Croix-Rousse pour la sortie du nouveau roman de David Calvo aux Moutons électriques. Pas mal de monde, beaucoup d’amis, de vieux clients, plusieurs libraires… L’ambiance fut très sympathique, les discussions informelles.

Samedi, participation au « off » d’un festival BD, organisé par quelques éditeurs indépendants du cru. Dans un bar associatif, au bout de the rue branchouille lyonnaise, la rue du Sergent-Blandan. David Calvo signa un peu, je fis quelques recontres intéressantes. Force m’est d’avouer que malgré tout, je ne suis pas totalement à l’aise dans les milieux indé-squatte, contrairement à David. Je suis trop bourgeois. M’agacent un peu l’attitude geignarde/nombriliste de beaucoup, l’amour du désordre… Mais enfin, en dépit de la moiteur des lieux, ce fut agréable. D’autant que j’en profitai pour également faire un tour au Grand Guignol , la librairie au bout de la même rue, même trip branchouillo-punk, mais l’esprit de cette boutique, ses choix, me plaisent assez.

Quant à ce matin, à l’heure de la messe: conférence de Michel Onfray, d’un homme de théâtre et d’une sociologue sur le thème de la culture populaire (ou non), dans le cadre des « universités populaires ». C’était au TNP, l’immense théâtre de Villeurbanne seul rescapé des utopies démocratiques de Jean Vilar. Un carré rouge de moquette sur le décor si grand et si noir, pour trois orateurs passionnant. Mais il en a dit, des sottises, Onfray. Sa vision de la culture est élitiste, totalement datée et réac.

1 réflexion sur « #1017 »

  1. Merci à toi André d’avoir organisé cette petite soirée de lancement.
    Ces initiatives sont trop rares, surtout sur Lyon…
    J’espère que tu renouvelleras l’expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *