#1113

Un rêve de pure science-fiction, ce matin: sachant que la fille de mon ami Xavier voue une véritable passion aux coccinelles, je récupérai d’occasion dans une boutique de bédé un gros robot de coccinelle. Au moment où j’allais l’emballer, l’appareil se réveillait et me confiait sa frustration de n’avoir pas pu mener une révolte de robots. Amusé, je l’éteignai et fermai le carton. Longtemps après, j’étais devenu prof de dessin (!) dans une université et je découvrai que l’un de mes nouveaux élèves n’était autre que le robot-coccinelle, totalement modifié physiquement par des IA rebelles qu’il était parvenu à contacter. Ayant pris apparence humaine, le désormais beau jeune homme me confronta avec un toupet que je trouvais rafraîchissant, mais je le mis au défi de s’intégrer réellement à sa promotion. Il s’y atela aussitôt, en draguant éhontément la fille du directeur. A la fois amusé et horrifié, je me demandais si les IA du maquis l’avaient bien dôté d’un équipement génital, sinon la jeune fille allait au devant d’une déconvenue cruelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *