#926

Et après la réception de mon roman (La Cité d’en haut, chez Mnémos), voici que j’ai été réveillé de bonne heure par le facteur qui m’apportais les épreuves à corriger de l’essai Science-fiction, une littérature du réel, que j’ai co-écrit avec mon ami Raphaël Colson et qui paraît chez Klincksieck le 17 mars. Autant dire qu’il faut que je relise/corrige dare-dare, ma foi.Mais ils ont fait de l’excellent travail, il semble n’y avoir que très peu de coquilles.

2 réflexions sur « #926 »

  1. Extrait de mon petit carnet de notations diverses :
    « Je n’aime pas l’expression « littérature générale ». Je préfère, et de loin, la dénomination « littérature du réel ». Elle me paraît en effet qualifier correctement tout un pan de la production littéraire qui se limite au monde existant, même si le point de vue de l’auteur en fait toujours un monde particulier.
    Cela dit, si l’on considère que la SF s’appuie toujours sur un substrat social (fît-il scientifique), donc sur un « réel », même s’il est conjecturé, alors ce serait elle la véritable « littérature du réel », par rapport aux autres littératures de l’imaginaire !
    La SF c’est le réel, mais vu sous un autre angle… »
    Donc j’ai hâte de lire ça aussi…
    Giangi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *