#985

Hier matin, tournée « relation publique »: un rendez-vous chez Oniva, collectif artistique de Vaise (le 9e arrondissement de Lyon), pour discuter avec eux et leur confier un petit stock de Fiction afin qu’ils nous représentent au salon de Montreuil. Discussion, considérations sur la dureté sociale et le fait que les livres ne se vendent quasi plus. Allant ensuite chez mon bouquiniste favori, le « Père Pénard », je me fais interpeller à la terrasse d’un café par Laurent, le boss de ladite boutique. Discussion, considérations sur la dureté sociale et le fait que les livres ne se vendent quasi plus. Tour chez le bouquiniste puis je me rends à la librairie Le Bal des Ardents, pour négocier la mise en place d’un rayonnage spécial pour les Moutons. Discussion, considérations sur la dureté sociale et le fait que les livres ne se vendent quasi plus. Tant qu’à faire je passe ensuite à côté, faire la bise à mon copain Christian de la boutique Harmonia Mundi. Discussion, considérations sur la dureté sociale et le fait que etc. Ah, ah, quel entrain ils ont, tous!

8 réflexions sur « #985 »

  1. Justement, cette interview: « On va parler de deux choses, et d’une troisième de manière plus délétère« . Peste, diantre, bouffre! Je ne sais pas bien ce que l’interviewer voulait dire, mais je serais prêt à parier un éléphant en tutu contre un baba au rhum que le mot qu’il cherchait n’était pas délétère!

    Ou alors, c’est encore plus bizarre! O____õ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *