#1172

Trouvé au courrier ce matin Livre & Lire n°220, le petit mensuel de l’ARALD, l’organisme subventionneur de ma région. Un écrivain qui m’est inconnu, Jean-Yves Picq, y publie une lettre de Montréal: il se trouve en résidence d’auteur dans la capitale québécoise. Je commence à lire et… « Avec le Saint-Laurent, au loin, dérulant son ruban d’argent entre le vieux port et… » Attendez une seconde! le ruban d’argent?!? Oooh pitié! C’est quoi ce cliché? Et ça se dit écrivain, eh bien! J’ai tout de même repris ma lecture, après une interruption le temps de grommeler quelques insanités sur les gens qui utilisent de tels clichés… Mais le reste n’est guère mieux: des lieux communs, uniquement. Après recherche, j’ai vu qu’en fait le monsieur est auteur de pièces de théâtre. D’accord: pas besoin de savoir écrire correctement, donc, pour rédiger une pièce? Tu parles. Voilà qui me conforte dans mes abominables préjugés contre ceux que j’appelle des saltimbanques…

8 réflexions sur « #1172 »

  1. Ben justement, André : il y a des individus médiocres dans toutes les professions, parmi les auteurs (de théâtre ou non) comme ailleurs.
    Alors, il ne faut pas mettre tout le monde sous la même case. A bas les préjugés ! 🙂
    Sinon, pour la petite histoire, je me suis fait bouler chez Grasset avec mon thriller. Mééééééeeeeuh ! 🙁

  2. Intéressant… Parce qu’un gars écrit avec des clichés, tous les dramaturges ne savent pas écrire? Super… (NB: dramaturge: auteur qui écrit pour le théâtre. TH White est aussi dramaturge que Shakespeare est romancier, par exemple.) >:-(

  3. héhé. mes abominables préjugés, c’est contre les théâtreux actuels, les intermittents du ciboulot qui semblent majoritairement representer la culture en ce moment. Ca me gonfle, cette culture du saltimbanque, de la frime sur planches.

  4. Pour soigner tes préjugés je peux te conseiller de grands dramaturges contemporains : Bernard-Marie Koltès, Harold Pinter, Simon Gray, Alan Bennett, Valère Novarina, Samuel Beckett, Eugène Ionesco, Michel Tremblay, Tom Stoppard, Vaclav Havel… et j’en passe! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *