#1174

Hier soir, conférence aux Chartreux sur un sujet assez ésotérique: François Yvrier, l’un des créateurs de l’institution. Si j’y suis allé, c’est que je suis « fan » de celui qui devait parler: le père Bruno Martin, un formidable dandy à l’anglaise, aussi érudit qu’il est drôle, d’un humour fin et toujours impertinent. Ce brillant esprit nous a donc passionné et fait rire sur la vie d’un prêtre aux lubies artistiques assez géniales, tout en retraçant l’histoire de cette grande école catholique et en insistant bien sur ses liens profonds avec l’art d’avant-garde du XIXe siècle. Entre autres témoignages de ce rapport, il nous sortit un colossal volume ancien: un traité d’Alfred Pugin sur le gothique, acheté à parution, alors que le néo-gothique se trouvait à la fine fleur de l’avant-garde architecturale anglaise (la chapelle des Chartreux est néo-gothique, bien entendu). Le tout comme d’habitude entre les murs couverts de vieilles reliures en cuir de la bibliothèque des Missionnaires. Ces moments de culture hors du temps possèdent un charme indéfinissable, en tout cas très séduisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *