#1279

Garden-party familiale. Devant la longère qui était autrefois le pied-à-terre campagnard de mon grand-père pour les week-ends, s’alignent de grandes tables en bois et des bancs, empruntés à la mairie du village. Ma tante Solange et mon oncle Patrick fêtent leurs 40 ans de mariage. Ils organisent chaque année la Grande Réunion Annuelle de la famille, mais cette fois l’occasion a déplacé plus de monde encore, et un traiteur fournit le manger. Autour du portique, grouille une meute de petits zenfants, surveillée par deux baby-sitters. Sur la pelouse, sous les arbres, voici les cousins nombreux: le parisien Bertrand (que je n’avais plus vu depuis qu’il avait 4 ou 5 ans), l’autrichien Johann (de la branche aristo de la famille), la vieille cousine malouine Marie-Armelle (autre représentante de notre noblesse), l’avocat Philippe, l’informaticien Philippe, les africains Yves et Claire, mes cousines Hélène et Marie, et puis le photographe Jean, le cinéaste Jacques Richard, l’oncle perdu Pierre (fils illégitime tardivement retrouvé de cette légende locale, le paternel de mon oncle Patrick), l’excentrique Mamo (vieille dame scandaleuse qui a enchanté mon enfance et que je n’avais plus revu depuis une vingtaine d’années), mes victoriens de parents… Générations mêlées, cela papote des ancêtres, de la généalogie et des liens familiaux, de la CIA, de Bruxelles, des Assises Internationales du Roman de Lyon, de films fantastiques, de mangas, d’ordinateurs, de tueur à gages, de New York, de Nantes, de Chinon, de chorale, de jardinage, des enfants, des petits-enfants… Les nuées grises ne nous tombent pas sur la tête, les mômes cueillent suspendus à une branche basse leurs petits cadeaux, le vin de Chinon coule du cubi, le champagne pétille, les couverts tintent contre la vaisselle, on va, on vient, tout en haut du terrain les hautes tiges des soleils coupent l’horizon, tandis qu’en bordure de la forêt, la prairie nouvellement acquise est toute fleurie de bleu. Belle, douce journée.

1 réflexion sur « #1279 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *