#1362

Une tradition blog consiste à effectuer le bilan de son année musicale. Eh bien, pour moi 2007 aura au moins eu cela de positif que de me permettre de renouer avec l’écoute. Car après le départ de mon coloc, j’avais été bien en peine de savoir quoi écouter, je n’avais plus envie de musique. Et puis, après une année de silence, cette envie m’est revenue. Et je me suis mis à reconstituer ma discothèque, au point de devoir acheter une cinquième tour à CD chez le dealer suédois.

Quelques années auparavant, j’avais eu la vélléité de découvrir le jazz-rock. Je n’avais pas été loin, les envies de mon coloc nous faisant bifurquer vers le très beau et neuf domaine du jazz franco-italien contemporain. Enfin, cette fois j’y suis parvenu — et mon année de musique, ç’aura donc été Herbie Hancock, Gong, Weather Report, Mahavishnu, Allan Holdsworth, Jaco Pastorius, tout le Canterbury et les multiples avatars de Soft Machine…

Le même ex-coloc me faisait réécouter l’autre soir « La Mort d’Orion » de Gérard Manset, un vieux chef-d’oeuvre kitsch et noir que je connais par coeur, que j’ai quasiment intégré à mon schéma mental, depuis l’époque lointaine des nuits blanches hebdomadaires chez Bruno Bordier, lors de nos études bordelaises. Nostalgie, donc, mais tant qu’à redécouvrir des musiques de cette période de ma vie, c’est Joni Mitchell avec laquelle j’ai refait connaissance en 2007. Jazz-rock encore, bien sûr, mais aussi folk. Et puisque je me faisais un trip seventies et « retour à mes racines du temps de Bordeaux », retour encore à Crosby, Stills, Nash et Young (ça, c’était l’influence de Francis Valéry).

Influence contemporaine, finalement: je ne découvre jamais des musiques que sous influence, je crois. celle donc du jeune Axel, qui m’a fait découvrir un peu du néo-folk actuel, et cette tendance néo-hippie d’artistes pleins de bonheur, de gentillesse, d’enthousiasme: j’en ai besoin, la musique pour moi c’est (aussi) une sorte de thérapie, et donc d’apport d’énergie positive. Alors Andrew Bird, Elvis Perkins, Animal Collective, Panda Bear, Yeasayer, Tunng, Islands…

3 réflexions sur « #1362 »

  1. Chez Arcade Fire, la voix est pas mal non plus dans son genre… pas exactement maniérée… il faut plusieurs écoutes pour s’y faire…. et après t’accroches, je sais pas comment, mais t’accroches.

    Espérons que 2008 sera moins merdique que 2007…. pas gagné…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *