#1372

London jan 08 / 4

Amateur comme je le suis de la nature-en-pleine-ville, je n’ai guère profité cette fois de cet aspect de Londres, en dehors d’une nocturne traversée de Hyde Park. Mais j’envisage déjà d’autres séjours londoniens… et puis, le côté champêtre de cette occasion, ce fut une descente en bâteau de la Tamise, depuis Westminster (où, au préalable, je pris moult clichés de l’ancien Scotland Yard) jusqu’à Greenwich. Bien qu’il s’agisse d’un bus de la ville, un des chauffeurs improvise un amusant commentaire au micro, avec un accent transformant chaque i en oï et dans une culture purement télé-filmique. Telle vedette habite ici, tel feuilleton a été tourné là.

L’épave du pauvre Cutty Sark, récente victime d’un incendie, se camoufle sous le linceul blanc d’un grand échafaudage. La vive lumière hivernale d’un ciel glacialement bleu fait luir les façades blanches de l’école navale. Seule déception de cette petite escapade: un médiocre fish-and-chips dans une gargote locale, et un prétendu cidre imbuvablement sucré. Au retour, par métro automatique aérien, halte au sein de la Mecque démesurée et déshumanisée de Canary Wharf. On touche là à un certain futur, celui des cités géantes aux habitants-fourmis, grouillant dans des couloirs trop éclairés. Le capitalisme réalise les grands fantasmes de la SF — dans ce qu’elle a de pire. Je commence à prendre sérieusement en grippe cette culture de l’argent neuf, du luxe tapageur, des boutiques ouvertes tard la nuit et tout le dimanche. L’architecture est splendide, il m’intéresse de voir comment évolue physiquement ce quartier que j’ai vu « pousser », mais l’horreur sociale sur laquelle tout cela pousse m’horripile. En chemin vers la Tour, l’East End révèle combien il demeure encore le royaume de la pauvreté, même si les alentours de la station Limehouse sont boboifiés — tout un symbole, cela, Limehouse devenu adresse chic. Partout ailleurs, sur les galeries extérieures des immeubles de brique sale, du linge claque au vent. Pourquoi les pauvres font-ils toujours sécher leur linge dehors?

3 réflexions sur « #1372 »

  1. Oui Greenwish c’est joli aussi mais il y a Greenwitch qui serait pas mal non plus! 🙂
    A Greenwich il y a un très correct restaurant de soupes de nouilles asiatiques genre Wagamama en mieux, et le pub du coin du Cutty Sark sert de la bonne bouffe de pub!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *