#1578


Retour de New York, donc. Que l’on ne s’attende pas à l’habituel travelogue détaillé du capitaine: n’étant pas d’humeur très blogueuse en ce moment, je me suis promené sans arrières pensées, le nez en l’air. Mode contemplatif *on*. Juste suivre mon copain Anthony dans les rues de Brooklyn ou me balader seul dans celles de Manhattan. Quelques photos: peu, je ne prétend pas être bon photographe, et mon appareil donne en plus sérieusement des signes de fatigue. Alors, ces prochains jours: seulement une poignée de photos et quelques commentaires.


Dès l’arrivée à JFK le loooong mur d’un couloir donne le ton: une pub immense pour le Reader de Sony. Ensuite, dans le métro, tous les espaces publicitaires d’un wagon sont occupés par les slogans et images d’un label de textes audio. Aux États-Unis, c’est clair, le livre a déjà sérieusement commencé à muter. Fin 2007 déjà, je m’étais étonné de voir finalement si peu de librairies dans une ville aussi immense. J’en ai visité pas mal, cette fois — c’est la forme de tourisme que je préfère, après tout. Mais je n’ai pas fait tellement de trouvailles, et le marché de l’occase en particulier ne semble guère florissant lorsque je repense à ce que j’avais vu à San Francisco il y a (déjà) treize ans. Trois photos: vitrines de librairies à Brooklyn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *