#1657

Je parles assez peu de musique sur cette page — mais la musique constitue pourtant un élément important de ma vie. Pas un domaine dans lequel je suis investit créativement, je ne suis absolument pas musicien, mais un domaine où je suis purement… peut-on dire « contemplatif », pour de la musique? En tout cas, j’écoute, je complète mes collections, j’échange avec la seule personne que je connaisse qui partage mes goûts en la matière… Et parfois, je vais à des concerts. Le problème, c’est que ce qui m’attire le plus en musique, c’est le jazz-rock: vraiment pas un musique de djeun’s, exactement l’inverse, même. Samedi soir, je me trouvais donc à un double concert hommage à un vieux génie récemment disparu, le bassiste Hugh Hopper.

Première partie très belle et touchante, par Sophia Domancich, Simon Goubert, un excellent sax que je ne connaissais pas (Boris Blanchet), et… John Greaves à la basse à la place de son ami Hugh Hopper, John Greaves qui n’avait certainement plus tenu une basse durant tout un concert depuis des lustres. Superbe.

Deuxième partie plus froide et tonitruante, pas les mêmes effets, par une troupe menée par Jean-Rémy Guédon, avec entre autres Serge Adam à la trompette, un très jeune bassiste remarquable et bâtit comme un bucheron, et Didier Malherbe en invité surprise. De très beaux passages où l’ambiance douce du jazz de Canterbury était admirablement rendue, et puis d’autres plus jazz classique où ils perdaient un peu de vue les thèmes, mais tout cela était fort, émouvant — et puis, qui jouera encore cette musique, maintenant que Pip Pyle, Elton Dean et Hugh Hopper sont partis?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *