#1818

À part ça, quoi de neuf? Eh bien, chercher de nouveaux imprimeurs car celui des Moutons s’avère trop petit. Négocier des contrats avec e-distributeur et belgo-distributeur. Recevoir en avance les stocks du tout beau Terri Windling en « Bibliothèque voltaïque » (L’Épouse de bois, un chef-d’oeuvre de la fantasy contemporaine, et je pèse mes mots). Avoir beaucoup de fièvre, en réaction de la fatigue de ces derniers temps (un bobo chronique qui se réveille). Écrire trop peu. Lire une belle bédé de Bourhis et Spiessert chez Dupuis (Hélas). Lire London Bridges de Jane Stevenson (un petit polar londonien en hommage à Margery Allingham, absolument délicieux). Essayer de comprendre du Bourdieu. Revoir du Sacha Guitry. Préparer la re-pendaison de crémaillère de dimanche soir. Relire un gros paquet de mes propres nouvelles. Accepter de faire la préface du prochain recueil des Moomin (chic). Apprendre qu’on va faire un troisième bouquin chez Hachette Jeunesse, avec Fabrice Colin (yeah). Lire Les Vampires de Londres dudit Colin (très « Bibliothèque rouge » dans l’esprit, avec un Holmes inorthodoxe, beaucoup aimé).

1 réflexion sur « #1818 »

  1. Ah oui, les vampires de Londres c'est une lecture jeunesse vraiment sympa, qui propose une vision intéressante du duo Sherlock Holmes et Watson et qui a un petit côté Ligue des Gentlemen Extraordinaire plutôt savoureux.

    J'ai récemment lu, quitte à parler vampires, un roman français sur le sujet que vous avez préfacé lors de sa réédition : La mante au fil des jours de Christine Renard. Un texte vraiment superbe également, avec une ambiance pesante à souhait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *