#1902

Jamais, me semble-t-il, n’avais-je fait un voyage aussi spécifiquement orienté vers l’architecture — et j’en suis ravi, bien entendu. Depuis le temps que je voyais des photos du pavillon de la Sécession, de la Caisse d’Épargne de Otto Wagner et autres icônes de l’art nouveau viennois, c’est une étrange émotion esthétique que de les contempler en vrai, et de parcourir tel ou tel quartier à la recherche d’une station de métro par Otto Wagner ou d’une maison par Adolph Loos. Et puis des immeubles de Hundertwasser, aussi, le premier jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *