#1934

Savoir c’est une drôle de chose. C’est comme un courant électrique qui part du dehors et qui cherche à entrer au-dedans, et ça fait vibrer les nerfs et ça creuse un vide dans le cerveau. […] Aimer c’est aussi une drôle de chose, c’est un peu comme savoir, un courant électrique qui va du dehors vers le dedans, et qui fait bouger toutes les particules mobiles qu’il y a à l’intérieur du corps. Peut-être qu’au fond c’est la même chose aimer et savoir.

[J.M.G. Le Clézio, Voyages de l’autre côté]

2 réflexions sur « #1934 »

  1. Très beau passage !

    Jamais lu de Le Clézio, parce que je me méfie en général des écrivains français de littgen, mais je me rends compte qu'en ce qui le concerne, c'est idiot.

    (au fait, j'essaie de t'envoyer des mails depuis un moment, mais ça déconne, on dirait qu'il y a un problème avec ta boîte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *