#1972

En tout cas, un souvenir typiquement hivernal c’est la vue depuis l’avion, au retour de Lisbonne. Cela fait plusieurs jours que je cherche comment l’exprimer — mais il faut bien que je me résolve à admettre que je ne suis pas un immense écrivain, car je peine à décrire l’enchantement visuel que je ressentis en découvrant le spectacle de la région lyonnaise transformée en dentelle négative. Couverte de neige, la campagne présentait son dessin en polarité inversée: les chemins et routes en trace charbonneuse et les champs en étendue poudreuse, l’ombre des arbres d’un gris léger projetée par les troncs d’un blanc uni, le quadrillage d’une bourgade en émiettement clairs sur fond d’artères sombres. Comme un dessin en carte à gratter. It was like totally wow, man. Awesome.

1 réflexion sur « #1972 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *