#1999

Une longue marche en ville, en dépit du vent froid et du ciel gris. Curieux comme les idées s’organisent au rythme de la marche, sans forcer. Les pensées s’harmonisent. Passé par un quartier nouveau, assez beau. Lyon change beaucoup, et vite, très vite. Remonté finalement la grande rue de la Guillotière, une fois de plus, délicieux collage d’architectures et de populations. Croisé un garçon qui portait un haut-de-forme. Ça lui allait bien. Aidé un handicapé à retirer de l’argent à un distributeur — miracle de la technologie, pas de code mais l’empreinte de son doigt comme identification. Des vagues courtes et rapprochées sur le Rhône. Une mouette criant au-dessus du pont. Je n’ai pas traversé. Je suis passé dans une boutique indienne, où une fois Patrice m’avait assuré avoir vu du surgelé de poisson volant. Ils n’avaient cette fois que des poissons bêtement aquatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *