#2006

Étant donné mon travail actuel de traduction de l’ouvrage de Merlin Coverley, j’ai la tête à la psychogéographie, mais tout de même, on croirait que c’est fait exprès: je devais me rendre ce matin dans les locaux du magazine Lyon Capital afin d’y être interviewé sur la « Miroir – BD » pour un podcast. J’y suis allé et — wow, ce coin paumé! Dans Vaise, sous l’autoroute (mais vraiment sous l’autoroute), des ruelles qui serpentent entre route et chemin de fer, des pruniers en fleur, un ancien monastère transformé en HLM, des bicoques et des hangars… Un pur lieu de promenade psychogéographique. Un vrai « junkspace ». Il faudra que j’y retourne quand j’aurai du temps et qu’il fera un peu plus beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *