#2055

Les liens unissant le mythe de Babar a ma famille, c’est par exemple de dire, lorsque l’on doit être nombreux a l’arrière d’une voiture, que l’on va « se serrer comme des gogottes » (du nom des monstres qui accompagnent le grand Polomoche, dans les Vacances de Zéphir). Et hier encore ma tante et mon père évoquaient le monstre marin Tante Crustadèle, lui trouvant une ressemblance physique avec une arrière grande-tante que je n’ai guère connu.

Quant à cette dernière, j’appris d’ailleurs qu’un lien ténu existait entre Arsène Lupin et ma famille: le dramaturge Francis de Croisset, auteur d’une pièce sur le gentleman-cambrioleur, faisait partie des familiers de son salon parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *