#2086

Je viens de voir sur le panneau d’accueil de Blogger le nombre d’entrées de ce blogue: celle-ci est la 2085ème, if you can believe that. C’est assez dingue. Mais que voulais-je dire en ouvrant cette page? Qu’avec ma bio d’Arsène Lupin tout à fait bouclée et mon polar jeunesse, Les Trois coeurs, presque achevé (encore quelques jours de travail), it’s time to move on. Un projet chasse l’autre et, avant de bosser sur un ouvrage conçu par Sébastien Hayez, je pense qu’il est temps que je mette de côté la Belle Époque pour revenir à l’Entre-deux-guerres: Xavier Mauméjean travaille déjà en ce moment sur la refonte de notre bio d’Hercule Poirot et je pense m’y mettre également un peu (la rédaction est prévue pour janvier, la date de publication encore incertaine).

Ce matin donc, tandis que la version Marsalis de A Love Supreme roule tumultueusement dans les enceintes, j’ai débuté la lecture de Crooked House. C’était l’un des romans d’Agatha Christie que préférait son auteur, et dans ses carnets de notes, récemment commentés par un chercheur (manne pour nous), elle fait allusion à un léger rapport entre cette intrigue et monsieur Poirot. Il fallait donc que je mène l’enquête… Première surprise, d’ailleurs, tout dans ce texte est clairement daté, le meurtre (en septembre 1947) comme les âges respectifs des différents membres de la famille. Voilà qui fournit une matière aisée pour notre biographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *