#2129

« If unconnected and spur-of-the-moment things keep happening in the real world, why shouldn’t they be plausible in novels? Shouldn’t the most plausible picture of life be a portrait of reality in all its bizarre and incoherent confusion? » (Lord Peter Wimsey)

Et pourtant, dans la vraie vie j’ai souvent l’impression que la moitié des gars se prénomment Julien et que tous mes copains sont mariés à des filles prénommées Laurence. Mais dans un roman, ça ne fonctionnerait pas.

2 réflexions sur « #2129 »

  1. Pas non plus dans la vraie vie…
    Si l'on considère que tes copains sont de la même génération que toi, et si l'on consulte les statistiques de l'Insee on constate que, dans les années soixante, les filles s'appelaient d'abord Marie, Nathalie, Corinne, Patricia, Brigitte, Sylvie, et les garçons Jean, Joseph, Patrick, David, Éric, Philippe, Thierry. Pas de Laurence dans les 25 premiers de la décennie 60-69, et seulement 12e dans la décennie 70-79 ; et aucun Julien dans les 25 premiers des décennies 60-69 et 70-79 (15e en 80-89 et 3e en 90-99).
    Comme quoi… Peut-être y a-t-il un effet classe sociale.

  2. Les copains d'AF ne sont pas de la même génération que lui, c'est bien connu ;-D
    Moi, je m'appelle Laurent Julien, et ma femme Laurence. Je dis ça, je dis rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *