#2176

Elle a beaucoup de défauts, finalement, l’intégrale des Sibylline de Macherot chez Casterman (à commencer par ce vilain papier brillant; quand les éditeurs de bédé comprendront-ils enfin que les reflets gênent la lecture, bon sang de bois?!). Mais faute de mieux, cela fait tout de même grandement plaisir de relire tout cela — ah, le petit cirque, plein d’émotions de ma jeunesse (phrase à prononcer avec le ton chevrotant de rigueur).

3 réflexions sur « #2176 »

  1. C'est curieux, j'ai jamais été tellement fan de Sibylline. J'aimais bien Pantoufle, j'ai aimé Chaminou qd je l'ai découvert ensuite, puis, tardivement, Chlorophylle, mais Sibylline, y a toujours eu qq chose qui ne cadrait pas bien…

  2. C'est très curieux, les Sibylline… L'héroïne est une mégère assez agaçante, il y a très rapidement une irruption de la magie dans ce petit monde… Perso, je préfère les Chlorophylle, mais tout Macherot est assez fascinant. Hélas, Casterman fait un boulot dégueulasse: dans ce deuxième tome il y a plein de pages aux couleurs décalées! Heureusement qu'ils prétendent que les repros sont restaurées, tu parles.

  3. Entièrement d'accord au sujet du « boulot dégueulasse de Casterman », Ils confondent « restaurées » et « scannées simplement » (avec un scanner premier prix semble-t-il).
    Les pages « scannées » dans les Spirou sont floues et non retouchées. Le Pire étant à mon avis la « recolorisation » du Petit Cirque avec la transformation de Pistolard, qui de renard se retrouve transformé en loup (avec une couleur marron-gris remplaçant l'orange d'origine, orange que l'on retrouve dans les histoires suivantes, non « restaurées »…)
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *