#2202

La dernière fois que je me suis pris la tête avec la responsable du bureau de Poste à côté de chez moi (bureau où je vais désormais le moins possible, le boycottant au profit d’un autre, un peu plus lointain mais nettement plus correct dans sa « relation clientèle »), cette dernière fois, donc, il y a bien six mois, je m’étais dit sur le chemin du retour qu’avec des gens comme cela les suicides n’allaient pas tarder à s’aligner, France Telecom like. Hélas j’avais vu juste et 4 cadres de la Poste se sont donnés la mort ces dernières semaines. C’est le règne des « hommes en gris », les managers aveugles et sourds, chargés de détruire le service public, ceux qui rendent misérable la vie des postiers et ont fait de la Poste un véritable ennemi de ses usagers, une plaie de tous les jours pour une entreprise comme la mienne. « C’est si petit que ça me fait vomir tout les matins », comme disait justement ce matin mon copain Sanahujas.

Et l’autre jour je suis revenu de ma Fnac locale le moral un peu en berne, par empathie avec ce que vivent les libraires de cette enseigne: une responsable a décidé de changer tout le monde de rayon, hop! Du coup, les vendeurs hyper compétents se retrouvent dans des secteurs où ils ne sont nullement compétents, les rayons qui cartonnaient se retrouvent entre des mains qui n’y connaissent rien, tout le monde se sent en situation d’échec ou, au mieux, de frustration, une fille n’arrête pas de pleurer, enfin bref: encore du managérial imbécile et cruel, du genre qui va finir de couler cette enceinte déjà fragilisée. Et menace de planter l’un des plus forts rayons SF/fantasy de France, au passage. Et youpi.

2 réflexions sur « #2202 »

  1. mon bureau de poste a mis six mois à comprendre que la nouvelle organisation qui faisait se croiser les files était une catastrophe. mais ils ont fini par comprendre.

    par contre, ils ne prennent plus le courrier. si l'on n'a pas de monnaie pour la pesée, ils pèsent, encaissent… et rendent l'enveloppe, qu'il faut aller mettre à la boite dehors.

    le truc de fou.

    par ailleurs, au moins, à ta fnac, il y en avait des compétents. dans celle de mon secteur, ça n'a jamais été le cas. le rayon BD est d'une pauvreté sans nom, et le rayon SF aussi bordélique qu'une soirée DSK.

  2. la fille du rayon SF (une copine) est l'une des plus compétentes de France. elle se retrouve au rayon beaux-arts, tandis que la SF est confiée… à la fille du « développement personnel »… et cette dernière étant en congé maternité, en fait le rayon SF n'est plus dirigé, donc c'est celle qui est bombardée responsable du polar (aussi une copine) qui va s'occuper aussi de la SF mais n'y connaît rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *