#2486

10551098_570370693072293_2294630389359355458_nJACKALOPE : observé pour la première fois en 1932, dans la région de Douglas, dans le Wyoming, cet animal rare du continent nord-américain prend l’aspect d’un gros LIÈVRE possédant une paire de bois comme ceux d’un renne ou d’une antilope. Très farouche, le jackalope est excessivement difficile à attraper, d’autant qu’il utilise sa capacité d’imiter la voix humaine pour troubler ses chasseurs par des « Il est par ici ! Il est par là ! » qui les égarent. Des témoignages de cowboys existent, qui entendirent dans la nuit un jackalope répéter les paroles de la chanson qu’ils venaient de chanter au coin du feu. Les mêmes cowboys prétendent que le meilleur moyen de capturer le « lapin cornu » est de l’appâter avec un bol de whisky — l’animal une fois soûl se laissera approcher. Il se dit également que la femelle jackalope donne un lait aux multiples propriétés médicinales : il faut la découvrir endormie sur le dos afin de pouvoir la traire.
Dans son roman Medicine Road (2004), Charles de Lint met en scène une jackalope ayant été transformée en humaine : « Sa peau conservait un motif proche de celui de l’écorce du platane, allant de taches d’un brun sombre jusqu’à des traces presque blanches — il s’agissait de la seule chose qui lui restait après le changement, elle portait le motif de sa fourrure sur sa peau quand elle devint femme. »

(extrait du Dico féerique tome 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *