#37

Journée de farniente, en ce dimanche. Il est assez rare que je ne fiche rien, mais j’étais tellement « cassé » hier du fait de la mauvaise nuit que m’avait fait passer Nina (ça, plus ma chute de moral suite aux « événements »)…

La pauvre petite bête tituba à travers l’appart’ durant deux heures, en rentrant de chez le véto, perdue et chancelante — elle me faisait vraiment peine à voir. Puis elle essaya de dormir, d’abord dans « son » fauteuil puis, lorsque j’allai me coucher, sur mon édredon comme d’habitude. Et toute la nuit elle tourna, bougea, piétina, tentant de trouver une position confortable…

Et hier samedi elle n’était pas encore tout à fait remise du choc de son opération & de l’anesthésie. J’avais d’ailleurs remarqué qu’elle devait avoir la bouche pâteuse (il y a-t-il un verbe spécifique pour décrire l’action de se mouiller les lèvres, de les faire claquer avec un bruit humide?), donc en me couchant j’avais installé sur ma table de nuit un grand verre d’eau. Ca n’a pas manqué d’être utile: je m’endormais à peine que j’entendis Nina laper longuement, et plusieurs fois durant la nuit je l’entendis boire ainsi.

Aujourd’hui, elle finit de récupérer: elle a recommencé à manger, mais sinon dodo toute la journée. Moi-même j’ai fait une sieste, sur le canapé, et comme je m’étais mis une couverture sur les genoux (oui, ricanez, traitez-moi de pépé: la fatigue me faisait frissonner), la chatte vint se vautrer dans le canyon formé par mes jambes étendues. Curieux comme elle refuse absolument de venir sur moi (un reste de sauvagerie de la petite chatte de gouttière qu’elle fut), mais adore se blottir contre mes jambes du moment qu’il y a un édredon entre elle & moi.

Maintenant, en cette fin d’après-midi où je me suis décidé à regagner mon ordi pour écrire un peu, mademoiselle est roulée en boule contre le flanc de l’écran. Comme un vrai chat d’écrivain — alors que d’ordinaire elle vient plutôt protester que je passe trop de temps devant l’ordinateur et que « occupe-toi de moâiou »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.