#2967

Ma vie passionnante : hier soir, je me trouvais sous la douche lorsque soudain deux scènes de l’univers de Bodichiev me vinrent en tête, et à peine séché je me suis précipité sur l’iPad pour les rédiger toutes deux, près de 5000 signes tout de même. C’est étonnant, deux petites tranches de vie de Viat, comme si maintenant j’étais « branché » sur cet univers parallèle et en recevait des bribes. (Non non ça va, je n’en suis pas encore au chapeau en aluminium)

La semaine dernière, je suis parvenu de haute lutte, c’est-à-dire en pointillé entre deux petites tâches pour les Moutons ou pour AENA, ou entre deux réunions visio, à écrire une nouvelle dans ce même univers et, grand bonheur, l’éditeur me l’a promptement acceptée avec le qualificatif de « parfaite ». Comme par ailleurs mon fils (partiellement modèle de Viat, de même que Bodichiev m’est en partie un alter-ego) venait de me dire plein de jolies choses sur mon dernier roman, cela illumina mon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.