#2994

J’avais vendu à mes camarades des Saisons de l’étrange le principe d’une trilogie de volumes consacrés à mon détective privé, Bodichiev, et ils les ont concrétisés, je leur en suis infiniment reconnaissant — le troisième, le roman Menace sur l’Empire, est paru il n’y a pas longtemps. Allez voir leur financement en cours, d’ailleurs (« La foire de l’étrange » sur le site Ulule), c’est plein de lots très alléchants et leur but est rendu plus aisé à atteindre grâce à un récent mécène, les textes sont excellents et ça vaut donc grave le coup de les soutenir — mais bref, il s’est avéré que mon goût pour Bodichiev se trouvant réveillé, j’avais envie de poursuivre au long cours, j’ai déjà deux volumes d’avance… et la chance qu’un autre petit éditeur vient de me proposer d’assurer cette suite. Entre Christian Robin cet éditeur, Michel Pagel qui me relit, Mérédith Debaque qui continuera à être mon directeur littéraire et Melchior Ascaride aux couvertures, j’estime avoir une veine inouïe. Je termine donc une deuxième lecture du prochain roman, Les Trois cœurs, qui devrait sortir en novembre chez Koikalit, je fini une nouvelle à Oxford — et hier soir ai pris pas mal de notes pour une autre, où je vais me « risquer » pour une fois à créer des décors que je n’ai pas visités. J’avais déjà fait cela dans une nouvelle située au sein du même univers, pour une anthologie qui doit sortir en début d’année prochaine, et le hasard de lectures concomitantes sur Raguse (Dubrovnik) m’inspire pour tenter cette autre escapade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.