#3012

Habitant aux abords d’une tranchée ferroviaire, j’en observais ce matin en passant la tranquille guerre végétale qui, inconnue des hommes, s’y joue actuellement. Un combat de coquelicots : de mon côté de la voie, viennent de fleurir les bouquets orange des pavots de Californie, ces Eschscholzia qui occupent exactement la même niche écologique que le bon vieux coquelicot rouge et tendent à le remplacer. Sur l’autre versant, à l’abri des murs noircis et tagués, cependant, c’est bien notre Papaver rhoeas qui agrémente le haut du pierrier de ses bouquets rouges. On ne se mélange pas, chacun chez soi et les pavots seront bien gardés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.