#4083

À l’IUT Métiers du Livre de Bordeaux, où j’ai fait mes études au mitan des années 1980, j’ai eu un prof de culture hispanique, un gentil petit monsieur très distrait et très doux, qui était un réfugié chilien ayant été torturé par la dictature de Pinochet. Quelques années plus tard, j’ai appris qu’hélas il était mort, renversé par un bus alors qu’il traversait sans faire attention. Aujourd’hui je pense à lui, car le candidat de la gauche chilienne a remporté fort heureusement les élections présidentielles contre un candidat des nostalgiques de Pinochet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.