#54

A lire dans le numéro d’octobre du Monde Diplomatique, un article aussi intéressant qu’inquiétant de Valerio Evangelisti (l’auteur des Nicolas Eymerich, chez Rivages) intitulé « L’extrême droite investit la science-fiction ». Où il peint le sombre tableau d’une Italie actuelle en proie à ses vieux démons mussoliniens & où, avec force exemples faisant froid dans le dos…

la science-fiction, loin de préfigurer un avenir lointain et fantaisiste, entretient des rapports étroits avec la réalité. Mais, dans le cas italien, il s’agit, non d’une métaphore critique du présent, mais d’une sous-culture s’avançant à découvert pour accompagner le triomphe d’une idéologie. Durant les années où elle était bannie de la grande culture italienne, l’ultradroite se servit de la science-fiction, genre alors négligé, pour revenir en contrebande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *