#144

Chouette.

J’aime bien qu’on me fasse des cadeaux.

Patrick m’a offert pour Noël une belle statuette d’un des maxi-monstres de Maurice Sendak (un des personnages tirés de son album classique Max et les maxi-monstres). Et Michel vient de m’envoyer une plaquette intitulée Victorian Cosy, publiée par l’asso holmésienne parisienne qui l’avait récompensé pour sa nouvelle « L’index brisé ». Nouvelle publiée dans ladite plaquette, donc, avec une nouvelle « d’effroi victorien », disons, et deux autres petites enquêtes d’Holmes par des amateurs. Sympa comme tout, tout ça.

Pour la petite histoire, cette nouvelle de Pagel, c’est moi qui en avait provoqué l’écriture — pour une antho commandée par un éditeur, puis abandonnée par ce même $£§*ƒ! d’éditeur. 🙁

Outre des nouvelles anglo-saxonnes (parmi lesquelles la Moorcock dont je donnais le lien l’autre jour), il y avait déjà aussi la nouvelle de Sylvie Denis parue dans l’avant-dernier Bifrost, une David Calvo que j’espère bien intégrer dans son recueil l’an prochain, et une Marie-Pierre Najman encore en rade pour l’instant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *