#147

Oups. Je suis censé rendre compte ici de toutes mes lectures, mais il m’arrive d’en oublier… Donc, lu il y a un soir ou deux: Delicate Creatures de J. Michael Straczynski.

Un conte de fée, encore un — une jolie nouvelle de fantasy, en tout cas, enluminée par l’art de Michael Zulli & mise en couleur par Steve Firchow. Car elle a été publiée, célébrité de JMS oblige (c’est du créateur de la série télé Babylon 5 que l’on parle ici, hein?), sous la forme d’un grand album cartonné (chez Top Cow, aux USA). Bon, je ne sais pas si cette nouvelle justifiait un tel honneur, mais peu importe: reste un chouette bouquin, pour un beau petit texte, vraiment, et avec au final une idée (justement!) assez superbe quant à la nature du Petit Peuple…

Je me demande si Terri Windling la reprendra l’an prochain dans le Year’s Best Fantasy? En tout cas, c’est amusant comme JMS peut se prendre de plus en plus pour son copain Neil Gaiman — déjà le scénar des bédés Midnight Nation qui fait penser à un (bon) mélange de Barker & de Gaiman, là cette fois c’est jusqu’à l’illustrateur qui est typiquement « gaimanien »… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *