#156

« Well, I’m back », comme dirait Sam…

Six jours de bonheur londonien. Oui, oui, je n’oublie pas ma promesse (!): je posterai ici mon journal de bord, au fur é à mesure que je l’aurai retranscrit/mis au propre. Je vais tacher de poster quelque chose comme une demi-journée par jour — si je parviens à tout restranscrire assez vite, pas mal de boulot puisque je n’ai rien écrit, tout est sur des bandes de dictaphone.

En attendant, deux petites choses plaisantes à mon retour: un coup de fil de chez Jean-Pierre Dionnet, qui veut acquérir les droits cinématographiques de la nouvelle « Une soupe d’ailerons de dragon » de S.P. Somtow, que j’avais publié dans mon antho Fées & Gestes. Chouette ça!

Et quelques exemplaires de l’antho Science et sortilèges dirigée par Nicolas Cluzeau aux éditions Nestiveqnen. Où se trouve publiée ma nouvelle « Au soleil de ses paroles », co-écrite avec mon cousin californien Bruno B. Bordier — une collaboration débutée il y a presque 18 ans! Grand plaisir de voir enfin aboutir notre étrange projet… Au même sommaire, notamment, des nouvelles de mon compagnon de Gang Jean-Jacques Girardot, du camarade Johan Heliot, et at long last l’excellente/touchante « Le shériff mécanique » de Ken Rand (traduite par Bruno), un p’tit auteur américain que je ne suis pas peu fier d’avoir fait découvrir chez nous.

En passant: le chouette site d’un copain dessinateur ô combien doué, Jean-Philippe Peyraud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *