#183

Je découvre toujours, avec un réel plaisir, le nouvel album des XII Alfonso, « Claude Monet » vol.1. Musique subtile & tendre, impressioniste (forcément), sophistiquée sans démonstration — propre à (m’)émerveiller. Des guitares aquatiques, des claviers virtuoses, beaucoup d’accordéons (hélas synthétiques), des ambiances poétiques qui vont de la chanson française à la Barbara (avec Bevinda au chant, superbe chanteuse portugaise — le hasard fait que je connaissais un de ses albums) au Canterbury de bon aloi, en passant par des traitements à la René Aubry, Anthony Phillips ou Ensemble Nimbus… Beaucoup de teintes, donc, pourtant harmonieusement mêlées. Il s’agit bien de XII Alfonso: alchimie reconnaissable & appréciée. Cela valait décidément le coup d’attendre, cet opus est magistral.

Encore & toujours du boulot (écriture), en ce moment. Notamment quelques corrections de ma nouvelle pour Solaris: exceptionnelle exigence & sérieux des corrections, c’est très agréable. Du jamais vu par moi, en fait. Y’a pas, sont très « pros », les Québécois.

Le beau temps m’a bien aidé à bosser aujourd’hui (paradoxe?): très agréable de tapoter sur l’ordi avec un rayon de soleil sur le bureau & en jetant de temps à autre un coup d’oeil vers le ciel noyé de lumière. Pourvou qué ça doure. Je galère encore pas mal avec certaines fonctions de l’iMac — et en particulier vis-à-vis de tout ce qui est fontes, polices, caractères, lissage & affichage… Ca m’handicappe carrément pour les débuts de la maquette du prochain Yellow Submarine, embêtant ça.

Fini de lire The Watch de Dennis Danvers. Faut que je rédige une fiche de lecture pour Denoël — vous aurez donc mon opinion lorsque je l’aurai faite. Opinion très positive, précise-je.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *