#222

Je tenais hier un stand au Salon du Livre Jeunesse de Villeurbanne. L’occasion de faire un tout petit peu connaissance des dessinateurs invités sur mon stand — ah, Hervé Tanquerelle! Tant de talent & de beauté en un seul mec, comment est-ce seulement possible?

L’occasion aussi, profitant d’un début de matinée encore calme, de fureter un peu sur les autres stands — j’aime beaucoup les grands albums illustrés pour la jeunesse, je l’ai déjà dit dans un article sur le sujet, dans un numéro de Faeries… Il y a un double plaisir de lecture, pour le texte & pour les illustrations, un rapport entre les deux qui est unique, très différent tant de la bédé que du roman. Et l’amateur de graphismes est à la fête. Sans parler du fait que beaucoup d’albums tendent vers le merveilleux, ce qui ne peut qu’également me séduire, bien entendu.

J’ai donc « craqué », ai enrichi ma petite collec de Plus tard par Gaëtan Dorémus (aux éditions du Rouergue), aux jolies illus faussement naïves, au trait frêle, à la perspective totalement aplatie, et aux couleurs décalées — une esthétique très « fifties »…

De Le chant des génies par Emre Ohrun, sur un texte de Nacer Khémir (chez Actes Sud Junior): un conte dé fée à la manière arabe, joliment troussé & illustré par des manières de gravures, sombres & impressionnantes…

Et de Ami-ami par Stéphane Girel, sur un texte de Rascal (chez Pastel): le plus traditionnel des trois, somme toute, une fable amusante sur l’amitié & l’égoïsme — traité en grandes planches de peinture à la « matière » apparente & à la simplicité humoristique…

Le tout avec en prime de chouettes dédicaces… Mon copain Philippe-Henri Turin venait aussi de sortir une belle nouveauté à l’École des Loisirs, et j’ai hésité devant quelques François Roca & Fred Bernard (quel talent! C’est renversant!), ainsi que devant un Isabelle Chatelard (mais elle n’était pas là) — mais optai finalement pour un peu de raison, mon porte-monnaie n’étant pas d’accord…

De quoi ne pas penser, durant cinq minutes, à la situation politique?! 🙁

Quoique sans jamais oublier qu’il faut voter pour Chirac dimanche prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *