#469

Noté le jeudi 11 septembre (suite)

Pause après la promenade de Dead Man’s Walk, sur un bout de pelouse en pente au bord de la Cherwell. — « And what is the use of a book, thought Alice, without pictures or conversations? » — quelques canards viennent quémander des fragments de caramel mou. Un écureuil prend la pose pour un photographe, un instant figé avant de reprendre ses ondulations entre lumière rasante & herbe haute. Un jeune couple passe en pédalo, suivi par une jeune femme seule — la détective chargée de leur filature? Sur la vaste pelouse non loin derrière nous, des momes en rouge & noir s’entraînent au jeu à treize. Les clochers de Christchurch, Corpus Christi & Merton flottent au-dessus des érables immenses.

Cathédrale: des vitraux de Burne-Jones, dont une Ste Catherine pour laquelle posa… Edith Liddell, la soeur d’Alice!

Au sortir du meadow, nous hésitons auprès du teashop Alice (un tourist’ trap) pour finalement nous installer chez Reservoir Books — une boutique mi-librairie d’occasion mi-salon de thé, qui fonctionne pour le financement d’un projet de rénovation d’un bâtiment du XVIe complètement en ruines & la création afférente d’un centre culturel. Ravissement de Mireille: la serveuse s’avère être la fille d’un fameux ethnologue, le directeur de la collection « Terre humaine ».

Fin de journée: messe d’evensong à la Christchurch Cathedral. Le chant des petits enfants & des grands ados tous en dentelles blanches monte sous la voûte aiguë. Deux officiants, un vieil homme & une femme. Prières aux paroles connues malgré la différence de langue & de religion. Je me fais l’espace d’une messe observateur enchanté & un peu étonné des rites de ceux qui croient. La gloire & la beauté du site y ajoutent plusieurs dimensions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *