#527

Ah, Alice… Plongé jusqu’au nez dans le merveilleux, je retombe sur cet adorable poème de Lewis Carroll…

C’est brillig et les slithy toves

Gyre et gimble dans le wabe:

Mimsy sont tous les borogoves

Et les mome-raths outgrabe.

Et d’ajouter que « brillig » veut dire quatre heures de l’après-midi… Tiens, ça ferait un chouette titre de blog ça, non?

Et André de se mettre en fond musical le morceau « Twas Brillig » de Hugh Hopper & Robert Wyatt, dont il a ainsi enfin compris le titre. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *