#526

À défaut de me rendre hier à Roanne comme prévu, pour voir l’expo Marquet, je me suis rabattu aujourd’hui sur une expo de la bibliothèque de la Part-Dieu — juste à côté de chez moi. Le Médecin et le criminel, voilà un titre qui ne pouvait manquer d’attirer mon attention.

Lyon se trouve être le berceau de la médecine légale moderne, par l’action du Professeur Alexandre Lacassagne, un auguste chercheur & érudit (1843/1924), qui n’a pas laissé derrière lui seulement le nom de la triste avenue qui passe à deux pas d’ici, mais a surtout ouvert (avec son collègue italien Lombroso) les portes de l’anthropologie criminelle & de la médecine légale. Des domaines dans lesquels l’ont ensuite suivi son élève, le Docteur Edmond Locard, qui acheva d’en poser les fondations, toujours valables de nos jours.

Passionnante exposition, donc, pour un passionné de romans policiers & d’enquêtes criminelles! Une quantité impressionnante de documents, pour un parcours qui débute avec l’affaire Vacher, « le tueur des bergers »: premières pages de la presse de la Belle Époque, photos, reconstitutions, autographes du criminel, pièces du dossier, etc. Le Juge et l’assassin, mais en vrai. Puis ensuite toute la carrière de Lacassagne, et ses descendants, au premier rang desquels Edmond Locard. Une expo singulière, parfois inquiétante, en tout cas instructive: la naissance de la police scientifique & du rôle du médecin comme expert, comme des éclairages typiquement « polar » de notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *